Projets soutenus en janvier 2019, retours et témoignages

 

Présentation des projets soutenus par la campagne Semences Sans Frontières pour aider les communautés paysannes à retrouver leur autonomie semencière en janvier 2019 :

Colombie : Collectif Ferme en permaculture, Finca Sin Fronteras

Ce collectif a pour mission de préserver une diversité de variétés par la création d’une banque de graines qui permettra également la préservation de variétés autochtones. Le lieu comprend dix hectares situés au pied d’une chaîne de montagnes de la Sierra Nevada de Santa Marta, entre forêt tropicale sèche et forêt tropicale humide. Les trocs se font entre divers groupes de peuples autochtones (Wayu, Cogui, Arahuacos), paysans, néo-paysans. La volonté est de créer une ferme basée sur la permaculture, la bioconstruction, l’agriculture durable et la vie à faible impact.

Ce projet, né grâce à Capucine et Kris, valorise un échange libre de semences sans aucune vente. Des réunions mensuelles permettent la transmission de savoirs au sujet de ces variétés.

>> 12/04/19 Le témoignage de Capucine ...

12/04/19 Au retour de son voyage en Colombie, en avril 2019, Capucine nous fait part de son témoignage. Quatre mois après la mise en place de ce projet, celui-ci est déjà fructueux :

« J’ai été bénévole pendant 3 semaines dans la petite ferme en permaculture près de Santa Marta, où nous avons construit un four en terre paille/argile, je me suis surtout occupée de faire germer et transplanter vos semences, elles ont pour la plupart bien prise et poussé très vite avec ce climat.
Un autre volontaire a créé un jardin (photos jointes) ou vos futurs plants viendront prendre place. Nous avons aussi créé un petit jardin aromatique près de la cuisine où viendront également vos plants. Ce fut une réelle joie pour eux (et pour moi) de pouvoir avoir des semences de cette qualité. »

Son ami, Kris, tient cette ferme bioconstruite en permaculture : « Il participe tous les mois à des réunions de paysans/ferme en permaculture de sa région pour échanger des graines. »

Collectif Ferme En Permaculture, Jardin potager
Collectif Ferme En Permaculture, préparation des plants
Collectif Ferme En Permaculture, semences en clayette
Collectif Ferme En Permaculture, constuction d'une spirale

Nous remercions chaleureusement Capucine pour ce retour. Nous sommes ravis d’avoir pu les aider à diversifier les variétés produites et enrichir les échanges de semences au sein de cette ferme et du réseau né de celle-ci.

Sénégal : Association Denen Artean, Tous ensemble pour le Sénégal

L’association aide et soutient les familles ou associations sénégalaises, individuellement ou collectivement. L’objectif étant une aide et un accompagnement dans le développement de l’outil de travail afin d’aider les populations les plus défavorisées à devenir autonomes. La première mission est de permettre aux femmes de développer de nouvelles cultures, en plus des rizières, permettant ainsi des récoltes s’étalonnant sur l’année.

Ce projet permet aux familles de diversifier leurs cultures grâce aux nouvelles variétés de semences et les guide vers l’autonomie.

Maroc 
: Association Planète et Petits Pieds, Ecol'eau-ceant Neptune

Cette association vient en aide aux enfants des rues de la région de Casablanca afin qu’ils se construisent au contact de la terre par laquelle ils pourront apprendre l’essence de la vie, en créant un jardin pédagogique qui sera écologique. Ce jardin en permaculture a pour but de fournir de la nourriture saine aux enfants les plus démunis et leur donner de l’espoir pour se construire un avenir sain.

Ce projet, grâce à des semences reproductibles diversifiées, permet d’inculquer l’indépendance alimentaire dès le plus jeune âge, en plus de venir en aide à des jeunes dans le besoin.

Leur page facebook : Planète-et-Petits-Pieds

Népal : Association Culturelle France-Népal de Toulouse

L’ACFN a pour objectif d’aider les villageois à trouver des semences leur permettant de diversifier leur culture. Ces variétés servent à la fois à nourrir les habitants, mais également à la vente dans les villages. L’association a permis la construction de plusieurs serres dans 2 villages situés à 2 100 m d’altitude dans l’est du Népal (3 en 2010 et d’autres depuis). La création d’une piste facilite depuis la vente par les villageois de leurs excédents (carottes, choux-fleurs, choux, piments). La culture se fait en terrasse dans une zone montagneuse au sein des villages de Laharé et Kalché.

Ce projet favorise l’accès à des semences reproductibles et permet la diffusion d’informations.

Leur site internet : www.himal31.com

 

>> 05/01/20 Le témoignage du Népal ...

Le témoignage du Népal de Sylvie, promesse d’un bel avenir, nous est parvenu près d’un an après l’expédition du colis. Porteuse de projet et membre de l’association ACFN elle nous a également joint quelques photos et c’est avec plaisir que nous avons découvert les images des villageois des deux villages Laharé et Kalché :

« Ils étaient tous très heureux de recevoir ces graines. Nous avions partagé les paquets pour que dans ces 2 villages à 2 heures de marche l’un de l’autre (orientation légèrement différente sur les terrasses étagées entre 2100 et 2300 m), puissent faire des semis et plantations et ensuite échanger leurs essais. Ils ont des serres, que l’association a financées [et renouvelées] voilà plus de 7 ans, mais je pense qu’ils organiseront leur semis selon leur possibilité et peut-être ensuite en plein champ. Sous ces serres, ils font déjà pousser piments, tomates, salades, blettes… Inimaginable auparavant ! »

Sylvie nous explique qu’il est difficile d’obtenir des retours sur la production sans leur rendre visite. Mais le résultat semble très positif : « Souvent, la taille des légumes se résume en quelques gestes, les carottes sont toujours de très belle taille (un bel avant-bras). Depuis quelques années, ils plantent choux et choux-fleurs et la réussite est au rendez-vous. Avec l’arrivée de pistes (épouvantables et inutilisables en période de mousson), ces villageois arrivent à vendre leur petite production dans la vallée. C’est un progrès énorme. Kumar m’a pourtant dit une fois qu’il ne vendait pas les Choux Romanesco que je lui avais donné l’année précédente, car… il adore ça !

 

En leur nom, je vous remercie de nous avoir fourni le colis de semences.

Krishna qui parle anglais a noté sur chaque paquet de graines, les noms des légumes (ou approchant), la période de mise en semis puis de plantation. Nous espérons bien sûr qu’ils obtiendront les meilleurs résultats possible. Tout suivi qu’il nous sera possible de faire vous sera retranscrit. »

ACFN, réception des colis de semences

L’association ACFN est d’une grande aide pour diversifier les cultures de ces villages et les dons réalisés par la campagne Semences Sans Frontières semblent porter leurs fruits !

Allemagne : Porteuse de projet Anna B., Dépasser les barrières avec le jardinage et la cuisine

Ce projet développe la mise en place d’un potager pour cultiver des tomates, aromatiques, légumes-feuilles, feuilles amères, melons, épices, piment et aubergines avec des réfugiés africains et syriens. Ces personnes seront formées afin d’améliorer leur intégration. La réalisation de ce jardin permettra également de diversifier l’alimentation des réfugiés. Pour Anna, le jardinage et la cuisine permettent de dépasser les barrières. « Vivre ensemble » c’est apprendre à connaître l’autre, sa culture, ses traditions, ses semences.

Ce projet sème une nouvelle vie aux réfugiés en Allemagne afin de rendre accessibles les semences libres, biologiques et reproductibles pour tous.

Sénégal : Association Maye Man Dokh (donne-moi de l’eau), Claudine C. porteuse de projet

Ce projet, en plus de faciliter l’accès à l’eau, aide à l’élaboration de jardins potagers au Sénégal. Une des volontés de ce projet est de développer des cultures potagères et une activité maraîchère au village de Darou dans la région de Touba afin de mieux nourrir une population de 500 personnes et mettre en place une vente locale.

Ce projet soutient les populations locales en les accompagnant vers l’autonomie grâce à des semences potagères et aromatiques reproductibles.

Népal : Association Saano Kosheli, Jacqueline V. porteuse de projet

L’association Saano Kosheli, s’implique pour améliorer les conditions de vie et diversifier l’alimentation des familles Népalaises vivant dans les endroits reculés, en distribuant des semences potagères. Le Népal est un pays qui n’est pas épargné par la nature. Des tremblements de terre se produisent régulièrement. En raison des changements climatiques, la saison des pluies dure encore plus longtemps, les infrastructures vulnérables sont encore plus touchées et les routes sont impraticables en raison des nombreux glissements de terrain. Les inondations s’intensifient, en partie à cause de la fonte de la neige « éternelle » sur les plus hauts sommets du monde. En plus de tout cela, la situation politique instable et la corruption jouent également un rôle majeur. La population n’a pas le choix que de vivre avec, la vie continue.

Ce projet favorise le partage de graines dans des régions où la diversité des semences est pauvre.

 

>> 06/01/20 Le retour de Jacqueline ...

Une année s’est écoulée entre l’expédition de notre colis et le retour de Jacqueline, et le moins que l’on puisse dire est que cette année fut riche en événements comme en témoigne ses écrits :

« Depuis août 2019, nous sommes officiellement enregistrés comme association humanitaire. Saano Kosheli finance de “petits cadeaux” pour les Népalais qui, nous l’espérons, feront la différence entre hier et demain. Avec ce “petit cadeau”, nous espérons contribuer à l’amélioration immédiate des conditions de vie dans le domaine de la santé, de l’éducation et/ou de l’emploi.
“Les gens sont pauvres mais incroyablement résistants et ont une grande capacité à s’adapter. Les Népalais sont optimistes, amicaux, modestes et toujours hospitaliers même s’ils n’ont rien, en fait, ils partagent tout par leur ‘rire franc’. Nous nous sommes toujours et partout sentis les bienvenus et accueillis avec générosité malgré la modestie des moyens. A travers Saano kosheli nous souhaitons à notre tour leur offrir un ‘petit cadeau’.

Pour nous, le don doit être durable, basé sur le respect de l’individu, de sa culture et de son environnement. Saano Kosheli travaille à petite échelle, sur place et en lien direct avec des personnes et/ou des ONG locales, dans différentes régions du Népal.

Un bref résumé de nos “Saano kosheli” que nous avons donnés jusqu’à présent :

• des uniformes pour des enfants pauvres
• des foyers à feu fermé pour cuisiner avec cheminée
• des serres pour prolonger la saison et protéger la récolte
• des semences bio et reproductibles pour être autonome
• de l’éducation autour de l’hygiène de vie quotidienne
• des paquets de serviettes hygiéniques réutilisables et lavables pour que les filles puissent aller à l’école comme d’habitude, pendant leurs menstruations. »

Jacqueline nous explique que tout s’est enchainé très vite et qu’elle a été très impliquée à la création de l’association et les ventes pour financer les projets de celle-ci.

« Nous avons distribué les semences dans plus de 14 villages que nous avons traversés et nous avons fourni à la population les informations nécessaires à la culture en anglais puis en népalais. Ces semences de plus en plus variées ont été accueillies avec beaucoup d’enthousiasme d’autant qu’ils peuvent récolter leurs propres graines la saison suivante. Pour que les infos soient compréhensibles en anglais, il y a toujours quelqu’un qui fait la traduction en népalais. »

« Je peux vous dire que tous les villageois partout et tout le temps sont très heureux et très enthousiastes de recevoir ces semences. Les semences de Kokopelli sont très variées, les nouvelles variétés de semences ont contribué à diversifier leur alimentation quotidienne.
Pour moi et, je pense, pour vous aussi, c’est déjà une mission accomplie. Les villageois sont tellement pauvres et de recevoir un petit cadeau est rare. La plupart des gens n’ont tout simplement pas les moyens financiers d’acheter des semences ou autres objets de première nécessité. Je vous tiens au courant quand je reçois des infos du Népal. Un très grand remerciement ! »

Ce projet grandissant facilite la vie des enfants, des femmes et des hommes avec une implication dans de nombreux domaines du quotidien. Nous leur souhaitons, de nouveau, de nombreuses et fructueuses récoltes.

 

 

AssociationSaanoKosheli_traduction_ID1150_NEPAL
AssociationSaanoKosheli_echanges_sachets_ID1150_NEPAL
AssociationSaanoKosheli_vilage_ID1150_NEPAL

Burkina Faso : Association Des Femmes De Bingo, Wend la Sida

Le but de l’association est de soutenir et partager avec les femmes de Bingo afin de les aider de la production à la vente du beurre de Karité. Pour arriver à une autonomie, la création de cultures potagères avec une récolte échelonnée permettra une indépendance des femmes, quelle que soit la saison. À terme, une banque de graines sera mise en place.

Ce projet redonne de l’espoir à ces femmes qui gagnent une liberté de culture et se dirigent vers une indépendance financière.

Sénégal : Association Maye Man Dokh (donne-moi de l’eau), Jacques M. porteur de projet, Le jardin de Francisca

L’association démarre un jardin communautaire à Baragnigni en Casamance, avec un accès à l’eau permettant au groupe de femmes du village de se nourrir et de vendre une partie au marché pour ensuite pouvoir pérenniser ce jardin et acheter du matériel. Le but sera de parvenir à rentabiliser les cultures et arriver à l’autonomie pour elles.

Ce projet guide ces femmes vers l’indépendance pour leur famille avec un revenu plus stable et leur permet une autonomie alimentaire.

Sénégal : Association Conte de Fées, David C. porteur de projet, Le jardin des femmes de Gouraf

Cette association a pour but de recréer le lien social dans le village de Gouraf, au Sénégal qui avait été rasé et vidé de ses habitants durant les événements armés qui ont touché la Casamance. À travers la création d’un jardin communautaire pour les femmes du village, mais aussi par la sensibilisation des populations et notamment celles des plus jeunes à l’environnement, au développement durable et au maraichage biologique en impliquant les enfants avec, entre autres, un concept novateur associant football et maraichage.

Ce projet a pour volonté finale de permettre l’autosuffisance alimentaire des familles concernées en garantissant la production de semences tout en apprenant aux enfants à cultiver les différentes variétés de légumes.

Association Conte De Fee au Sénégal

>> 26/04/19 Le retour de David C. ...

David C. nous donne un très beau retour photo quelques mois après l’expédition du colis : un très bel hommage, un grand merci !
Ce projet amène du dynamisme et de la joie au sein du village

Association Conte De Fees Sénégal porte jardin Kokopelli Honneur
Association Conte De Fees enfants jouent potager puit Sénégal

« Une petite photo pour exprimer la gratitude des villageois de Gouraf envers l’association Kokopelli et le programme Semences Sans Frontières… à bientôt »
(photo de gauche)

Association Conte De Fees au Sénégal potager femme enfant
Association Conte De Fees Sénégal action Pedagogique plantation arbre

Niger : ONG Hasken Matassa, Ferme Agricole Moderne à Multiples Vocations

Une des principales missions de cette ONG concerne les sensibilisations à l’éducation, la santé et l’environnement, avec la mise en place d’une activité maraichère pour combattre la faim et créer des sources de revenus à la population à travers la Ferme Agricole à Multiples Vocations.

Ce projet facilite l’accès à la nourriture dans le département de Kantché-Zinder en diversifiant les variétés ainsi qu’avec la mise en place d’une culture de contre-saison.

 

Sénégal : Association One Heart, One Heart Garden

L’association One Heart a pour projet un jardin en Casamance au village de Bignona, avec la création d’un jardin et d’un puits dans le village. Tous les villageois pourront en profiter en vue de diversifier les légumes et fruits, les plantes médicinales et aromatiques.

Ce projet de jardin communautaire est mis en place pour diversifier l’alimentation des villageois et faciliter l’accès à la nourriture.

Leur page facebook : Association ONE HEART

>> 07/08/19 Extrait de leur page Facebook

« Avec le soutien de Kokopelli, nous avons distribué des semences biologiques et réutilisables aux propriétaires de terrains. Ainsi le projet du Jardin Commun a été mis en place le 10 Octobre 2018 pour subvenir aux besoins alimentaires des habitants d’un petit lotissement du village. Pour ce projet, une parcelle de terre a été mise à disposition gratuitement, merci à Jean pour sa générosité. Par la suite, One Heart et les villageois ont rendu cette terre cultivable, aujourd’hui ils ont pu récolter des fleurs d’hibiscus, des oignons, des courgettes, du maïs, des aubergines, des concombres, et des melons. Environ 20 bouches ont pu être nourries. »

 

Association One Heart Sénégal Village Bigona Potager
Association One Heart Sénégal Village Bigona potager
Association One Heart Sénégal Village Bigona recolte
Association One Heart Sénégal Village Bigona Potager

Venezuela : Association Pueblo Resiliente, Semences pour l’association Pueblo Resiliente

L’objectif principal de l’association est la création d’une banque de semences reproductibles et l’implantation d’un réseau d’échange de ces semences. Il est actuellement difficile pour les producteurs vénézuéliens de se procurer des semences reproductibles. Cette banque sera constituée à la fois de semences locales et de semences non originaires du pays. Les surfaces de culture concernent trois zones : une forêt tropicale humide de Trujillo et Lara, une zone dans la savane, et une en haute montagne tropicale de Páramo.

Ce projet permet l’échange de variétés nouvelles et la survie de variétés ancestrales dans un pays ou la transmission de celles-ci reste trop peu accessible.

Maroc : Porteur de projet Redouane E. G., Du blé, de l'orge pour notre pain quotidien !

Les céréales vendues par l’état ne satisfont pas la population du Douar, le but est de redonner accès à des semences céréalières reproductibles dans cette région ou les cultures ne sont plus rentables, en donnant ainsi de l’espoir aux villageois de Douar Daguirtne de pouvoir vivre de la terre. Cela est également une promesse d’avenir pour l’emploi des jeunes qui ne déserteront plus la région pour trouver du travail.

Ce projet permet la ré-appropriation de ces céréales pour que le village retravaille la terre et utilise ses semences fertiles.

 

Guinée : Association Les Mains Verdies, Centre culturel au coeur d'un projet écologique et solidaire sur les îles de Loos

Association Les Mains Verdies logo GUINEE

Grâce à son autonomie financière, la création de ce centre permettra de développer l’ensemble des actions humanitaires au profit du village (création de puits, de jardins potagers communautaires, aide à la gestion des déchets ; jumelage de l’école primaire de Rogbanet avec l’école de Bretoncelles). À long terme, l’objectif est de valoriser le travail agricole comme moyen de créer son autonomie alimentaire, de créer des richesses propres pouvant être valorisées, de créer un pôle vivant dans un site exceptionnel où les pratiques traditionnelles sont encore vivaces, où valoriser la nature est un enjeu à plusieurs facettes permettant notamment de limiter l’exode rural et l’émigration.

Ce projet permet de recréer un lien social et culturel en intégrant la mise en place d’un jardin partagé.

Leur page facebook : Les Mains Verdies