Cultivez-la !

Entete Cultivons Nous 2022 Stevia Raubiana

Calendrier des semis

Calendrier des semis de Stévia

Un gramme de semences représente entre 2 000 et 6 000 graines. La conservation des semences entre -10 et -18 °C permet d’assurer leur viabilité pendant quelques années, quand elle dépasse rarement quelques mois à température ambiante.

Vivace dans les régions subtropicales, la Stévia se comporte comme une plante annuelle sous nos climats. Cultivée en pot et rentrée en hiver, elle reste toutefois pérenne.

Étapes culturales

Semis

La culture de la Stévia, à la portée de tous, peut se réaliser aussi bien en pot qu’en pleine terre.

Préparez votre substrat en incorporant un peu de sable dans du terreau à semis bio puis arrosez-le progressivement jusqu’à obtenir un mélange homogène, humide sans non plus être détrempé. Remplissez vos caissettes ou vos godets puis tassez légèrement. Disposez ensuite vos semences de Stévia sur le substrat et pressez-les, sans les recouvrir.

Semis de Stévia en plaque alvéolée
Semis de Stévia en plaque alvéolée

Placez vos semis sous un abri bien lumineux à une température de 20 à 25 °C, car les graines de Stevia rebaudiana, photo-réactives, ont besoin de lumière pour germer. Il est important de garder votre substrat humide en brumisant très régulièrement, au moins deux fois par jour. La levée intervient entre 1 à 2 semaines après le semis, selon les conditions de lumière et de température. Attention toutefois de prévoir un drainage dans vos caissettes afin d’éviter que l’eau stagne et entraine le pourrissement des graines.

Il est possible de placer une vitre ou un film cellophane sur les caissettes ou les godets pour que les graines restent dans des conditions optimales de température et d’humidité, le temps de la levée.

Repiquage

Lorsque les 4 premières feuilles se sont développées, repiquez les plantules en pot ou en godet individuel. Une fois que ces jeunes plants atteignent de 10 à 15 cm de hauteur et que les dernières gelées sont passées, transplantez-les, à 30 cm en tout sens, en enterrant la tige jusqu’aux premières feuilles.

Jeunes plants de Stévia en godets individuels
Jeunes plants de Stévia en godets individuels
Repiquage d'un plant de Stévia
Repiquage d'un plant de Stévia

La Stévia apprécie une exposition ensoleillée et un sol relativement drainant pour bien s’épanouir. Quand l’eau vient à manquer, elle peut flétrir très rapidement. Des arrosages demeurent nécessaires, immédiatement après la transplantation, ainsi que tout au long de sa période de croissance. Nous conseillons également de pailler ou de mulcher les plants afin d’éviter un enherbement trop important et de préserver l’humidité et la microbiologie du sol.

Plants de Stévia à la maison de Kokopelli
Plants de Stévia à la maison de Kokopelli
Apparition des boutons floraux de la Stévia
Apparition des boutons floraux de la Stévia

Afin de stimuler la ramification de la plante et lui donner un port buissonnant, coupez l’extrémité de la tige centrale, juste au-dessus d’un nœud portant des bourgeons axillaires.

Les feuilles peuvent être cueillies au fur et à mesure des besoins ou en une récolte unique. Dans ce cas, elle s’effectuera dès lors que les boutons floraux apparaissent, car c’est à ce moment-là que la concentration en stévioside est maximale.

Pour une culture en pot, une bonne taille à l’automne, 5 à 10 cm au-dessus du pied, favorisera une meilleure reprise la saison suivante. Pendant l’hivernage, veillez à arroser vos plants de Stévia dès lors que le substrat commence à sécher et rempotez-les, annuellement, au début du printemps.

Production de semences

Stevia rebaudiana est une espèce dite de jours courts, elle initie sa floraison dès lors que la durée d’ensoleillement passe en dessous de 13 h — aux alentours de septembre, octobre en France —.

Obtenir des graines viables n’est pas aisé sous les climats tempérés et il est beaucoup plus simple de multiplier la Stévia par bouturage.

Plants de Stévia en pleine floraison, fin septembre, à la SCEA Cotylédon en Ariège
Plants de Stévia en pleine floraison,
fin septembre, à la SCEA Cotylédon en Ariège

Bouturage

Le bouturage consiste à couper un morceau de la plante pour qu’il puisse en donner une nouvelle. Réalisez-en pour les distribuer ou pour produire vos propres plants.

Vous pouvez effectuer vos boutures de mai à septembre, dès que votre Stévia commence à bien s’établir. Elles réussissent cependant plus facilement au début du printemps pendant la croissance des plants.

Préparez les contenants qui recevront les boutures. Les plantes s’enracinent mieux dans des pots allongés et de petites tailles, de l’ordre de 5 à 8 cm de diamètre. Remplissez-les avec un mélange de terreau et de sable en proportion égale puis arrosez généreusement le substrat.

Coupez ensuite l’extrémité de tiges vertes et non ligneuses, sur 10 à 15 cm. Supprimez les 2 ou 3 paires de feuilles à la base de la bouture, afin de faciliter leur plantation et placez-les dans les pots, puis tassez légèrement le substrat afin que les boutures restent bien droites et éviter les poches d’air ou d’eau.

Pour stimuler la production de nouvelles tiges, supprimez le bourgeon qui se trouve à l’extrémité de la bouture.

Pour créer un effet serre, car les boutures s’enracinent mieux lorsqu’il y a un fort taux d’humidité ambiant, placez un sac ou une bouteille découpée, en plastique transparent autour, puis disposez le tout dans un endroit éclairé et relativement chaud.

Les boutures peuvent prendre de quelques jours à quelques semaines pour raciner selon les espèces et les conditions. Lorsque de nouvelles feuilles commencent à apparaitre, la bouture est devenue une nouvelle plante.