Qualité des semences : tests de germination chez Kokopelli

Une des principales préoccupations de l’association est de s’assurer de la bonne germination des semences qu’elle distribue et de comprendre les causes des éventuels échecs dans les jardins.

Afin de garantir la capacité de germination des semences, nous testons systématiquement nos lots selon des méthodes spécifiques. Malgré tout, une fois distribuées, il arrive que les semences, selon les conditions de stockage, les méthodes de semis ou de nombreuses autres raisons, ne lèvent pas. L’association peut alors trouver avec vous la cause du problème et vous aider à obtenir de bons résultats lors de vos prochains semis.

Les tests de germination

À quoi servent-ils ?

Tests de germination chez Kokopelli
Tests de germination chez Kokopelli

Ces tests permettent de connaître le potentiel germinatif d’un lot de semences dans des conditions favorables. Cette estimation nous permet de mettre à disposition des semences de qualité afin que vous puissiez, en toute confiance, ajuster les densités de semis en fonction de vos objectifs tout en limitant les pertes de semences.

Fort de son réseau d’une trentaine de producteurs professionnels et certifiés en bio, l’Association Kokopelli s’engage à proposer des semences irréprochables : chaque lot est testé en germination et les taux que nous obtenons sont, pour une très grande majorité d’entre eux, largement supérieurs aux taux légaux.  Ainsi, un lot présentant un taux de germination qui ne serait pas supérieur aux taux légaux ne sera pas distribué et retournera à l’atelier de tri afin d’évincer les graines vides ou abimées qui ne germent pas. Un second test de germination sera réalisé afin de s’assurer de la qualité du lot.

Comment réalisons-nous les tests ?

Test de germination de semences de haricot
Test de germination de semences de haricot

Des échantillons – de 50 à 100 graines – sont prélevés sur chaque lot reçu. Pour chaque test, on compte le nombre de semences utilisées, elles sont ensuite positionnées dans une boite de pétri sur un papier buvard humidifié. Toutes les boites sont placées dans un incubateur qui contrôle la luminosité, l’humidité et la température. Tous les deux à trois jours, les graines germées sont retirées et comptabilisées.

Certaines espèces ont besoin d’être plus ou moins recouvertes pour germer et sont donc testées dans des bacs de terreau, comme les betteraves, côtes de blette, mâches, épinards et la plupart des médicinales. Le principe est le même, le nombre de semences testées est relevé et on comptabilise toutes les graines qui ont germé.

Ces méthodes nous permettent de suivre l’évolution de la germination de chaque lot au cours du temps afin d’obtenir un résultat fiable et précis.

Les problèmes de levée

Pourquoi toutes les semences ne germent-elles pas ?

La levée des semences dépend d’une multitude de facteurs relatifs à chacune des milliers d’espèces existantes. La première raison de baisse ou d’absence de levée est la durée germinative relative à l’espèce, mais exprimée le plus souvent sous forme de moyenne, car une trop grande précision pourrait être démentie par la nature. Cette durée, indiquée sur chaque sachet, avoisine les 6 mois pour le panais (les semences récoltées au printemps doivent être ressemées à l’automne) alors qu’elle peut dépasser les 15 ans pour le plantain. Ces moyennes peuvent cependant être raccourcies ou considérablement augmentées par les conditions de stockage.

Toutes les semences doivent être idéalement stockées bien à l’abri de la lumière et à une température et une humidité basse. Une fois qu’elles ont quitté notre lieu de stockage maintenu à une température d’environ 12°C et à un taux d’humidité inférieur à 50%, nous vous conseillons de semer rapidement vos semences après l’achat ou d’éviter au maximum de grands écarts de température, de fortes chaleurs ou une humidité de plus de 70% qui expliqueraient une baisse ou une absence de levée.

Arrosage de jeunes plants sous serre, chez Greg, producteur de semences en Dordogne
Arrosage de jeunes plants sous serre, chez Greg, producteur de semences en Dordogne

Au moment du semis, il est important de connaître les spécificités de l’espèce – voir des spécificités relatifs à la variété – que vous souhaitez semer. Nous indiquons au dos du sachet les informations de semis et de cultures recueillies depuis une vingtaine d’années auprès de producteurs de semences professionnels. Ces conseils permettent d’éviter certaines maladresses tels qu’une trop forte hygrométrie, une température du sol trop basse ou une mise en terre trop profonde.

Pour avoir une idée du temps à patienter jusqu’à la germination des semences, on peut se fier aux moyennes des durées de levées qui sont très variables d’une espèce à l’autre. Pour exemple, dans des conditions idéales, le radis lève en 3 à 4 jours alors qu’il faut patienter parfois plus de 3 semaines pour le poireau. Nous n’indiquons pas cette durée sur nos sachets car cette indication reste dépendante des conditions de semis.

Levée de salades chez Karine, productrice de semences en Creuse
Levée de salades chez Karine, productrice de semences en Creuse

Les retards ou absences de levée sont souvent dûes aux levées de dormance. Certaines graines telles que celles de quinoa peuvent germer dès la récolte et dès le contact avec la moindre humidité alors que d’autres espèces notamment certaines fleurs ont besoin d’un long passage au froid pour lever leur dormance, voir pour l’aubergine d’une congélation pour offrir un taux de germination élevé. D’autres semences telles que les aubergines et les poivrons ne se réveillent qu’avec une température ambiante avoisinant les 25°C. Une mise en terre dans des conditions non adaptées peuvent alors augmenter fortement le nombre de jours de levée.

Il existe encore d’autres causes telles que le passage de ravageurs, la fonte des semis etc. qui expliquent la disparition des semences ou leur non-germination. Il est important de rester patient et de maintenir, lors des premières semaines, une observation assidue pour être capable de déterminer les causes éventuelles du problème de levée.

Que faire si les semences ne germent pas ?

Si tout vous paraît correct et que vous ne comprenez toujours pas la raison de l’échec, contactez-nous – contact@kokopelli-semences.fr – en nous précisant les conditions de semis et le N° de lot inscrit au dos du sachet ainsi que le nom de la variété. Nous procédons systématiquement à un nouveau test de germination à chaque doute. S’il s’avère que le lot a un taux de germination faible,  le lot sera retiré, trié et testé de nouveau et nous vous renverrons un sachet. Si le taux de germination est correct, nous essayerons de déterminer la cause de l’échec ensemble.

Des semences vivantes !

L’association Kokopelli, fer-de-lance de la lutte pour la préservation de la biodiversité cultivée, ne distribue aucun hybride F1, uniquement des semences vivantes et reproductibles. Si ces semences ne peuvent, et ne pourront jamais rivaliser avec l’homogénéité et la ponctualité de levée propre aux semences de l’industrie – et que ce n’est nullement notre objectif car ce sont par nature de véritables clones – elles vous permettront de retrouver votre autonomie semencière tout en vous offrant d’excellents légumes de qualité tant au niveau de leurs goûts que de leurs valeurs nutritionnelles.