La Bio Piratée, cinquième épisode: Royal Wessanen

  • -

La Bio Piratée, cinquième épisode: Royal Wessanen

Résumé: Royal Wessanen, depuis une quinzaine d’années, joue au monopoly avec des sociétés alimentaires bios et non bios. Aujourd’hui, contrairement à son principal concurrent, Hain Celestial, la majorité de ses produits sont bios – à savoir 68% [2].

Son actionnariat est à 80% institutionnel. Son actionnaire principal est Delta Partners, avec près de 30%. 

Acheter les produits Bjorg, Bonneterre, Evernat, Whole Earth, Zonnatura, Kallo, Clipper, De Rit, Allos, Tartex, Alter Eco, Isola Bio, le Sillon… c’est ainsi participer à la prospérité de nombreuses sociétés financières – dont certaines sont confortablement installées dans les meilleurs paradis fiscaux du monde.

Royal Wessanen est une société multinationale fondée en Hollande en 1765. En avril 2003, après une vingtaine d’années de très fortes turbulences économiques et financières – et donc de multiples changements de stratégies – Royal Wessanen embaucha Ad Veenhof, comme PDG, qui fut directeur chez Philips de 1996 à 2002. Ad Veenhof s’empressa de mettre en place des restructurations et en particulier au sein de leur filiale Tree of Life, l’une des deux sociétés contrôlant 80 % de la distribution des produits bios aux USA (l’autre étant United Natural Foods). Tree of Life avait généré une perte de 30 millions de dollars en 2003. [1]

Lorsqu’en février 2009, Royal Wessanen souhaita vendre sa filiale (non bio) ABC, American Beverage Company, elle ne le put en raison de la découverte d’irrégularités comptables au sein de cette compagnie basée aux USA. Leur PDG Ad Veenhof fut alors licencié. Royal Wessanen dut patienter, jusqu’en 2015, pour finaliser la vente d’American Beverage Company (pour 55 millions de dollars). Royal Wessanen continua de se restructurer en revendant sa filiale Tree of Life USA, en 2010, à la société KeHE Distributors (USA) pour 190 millions de dollars et en revendant sa filiale Tree of Life UK (le n°1 de la distribution bio au Royaume-Uni) en juillet 2011. En 2012, Royal Wessanen licencia 300 personnes en Europe et fusionna les unités de production de ses sociétés (non bios) Beckers et Favory Frozen Foods. En janvier 2014, Royal Wessanen annonça son intention de vendre sa société de produits congelés Izico.

En décembre 2009, Royal Wessanen finalisa le rachat total de la société Française Distriborg (dont elle était actionnaire depuis 2000). Distriborg incluait alors Bonneterre, Bjorg et Distrifrais, pour les sociétés bios, et Vivis fructose, Pléniday, Gayelord Hauser, Schär, Yao Tea, Wakama, Tuocha, Florystelle, Ephynéa, Krisprolls, Tien Shan, Agnesi, Patak’s, Thai, Amoy, Grand’Italia, Kara et Skippy, pour les sociétés non bios.

Royal Wessanen poursuivit alors sa stratégie de rachat de sociétés de produits bios en acquérant Evernat, Whole Earth, Zonnatura, Kallo, Clipper, Ekoland, De Rit, Allos, Tartex, Culinessa, Biorganic, Bioslym, Merza, Fertilia, Kalisterra (revendu en juillet 2011).

En 2013, Laurent Murat, le directeur du marketing chez France Alter Eco (le leader du commerce équitable de produits biologiques) annonça le rachat de sa société par Distriborg, donc par Royal Wessanen.

En janvier 2015, Royal Wessanen annonça qu’elle avait finalisé le rachat du leader Italien des boissons végétales Abafood pour 52 millions de dollars. Abafood est le propriétaire de Isola Bio, une marque de boissons bios. Abafood produit également des boissons, en sous-traitance, pour les marques Bjorg et Bonneterre. C’est également durant cette même période que Royal Wessanen revend le grossiste Français, Biodistrifrais, à un entrepreneur Français (Box 66).

Qui contrôle Royal Wessanen?

En janvier 2014, la candidature de Frans Koffrie (alors directeur du conseil de supervision) comme unique PDG de Royal Wessanen est refusée par Delta Partners LLC [3]. Delta Partners LLC est manifestement en contrôle de la situation chez Royal Wessanen. Et c’est Christophe Barnouin qui est nommé comme nouveau directeur général.

Delta Partners LLC est, en effet, le principal actionnaire de Royal Wessanen dont l’actionnariat est à 80% institutionnel. Sur la page web présentant l’actionnariat de Royal Wessanen, la participation de Delta Partners LLC est affichée à 25,6% au 14 décembre 2011.  [5]

Selon certains analystes boursiers, cette participation pourrait être proche de 30% actuellement et Royal Wessanen ne semble pas empressé d’être précis quant à ce sujet épineux. On peut d’ailleurs admirer leur formulation alambiquée sur cette même page de leur site internet : « In accordance with the Act on the Disclosure of Influence over Listed Companies (1991), Wessanen believes it had the following major shareholders:… ». Donc en sus de Delta Partners, Wessanen “croit qu’elle avait” les actionnaires majeurs suivants: [4]

Sparinvest S.A., à hauteur de 3,3% en mai 2014. C’est une société financière Danoise basée au Luxembourg. Ses principaux actionnaires sont les banques Danske Andelskassers, Nykredit, le fonds d’investissement Investeringsforeningen Sparinvest et le fond de pension Pensionskassen for Farmakonomer. En 2012, Sparinvest SE a signé un accord de partenariat avec le Chinois Haitong International Holdings dont le siège social est installé dans le paradis fiscal des îles Vierges britanniques.

Invesco Ltd, à hauteur de 4,2% en septembre 2013. C’est un gestionnaire international d’actifs situé à Atlanta, aux USA, avec son siège social dans le paradis fiscal des Bermudes. Le groupe emploie plus de 6200 collaborateurs répartis dans plus de 20 pays, et gérait 632 milliards de dollars en juin 2012. En 2004, cette compagnie a payé 450 millions de dollars d’amende aux USA pour pratiques de “trading” non conformes, un euphémisme dans ce milieu pour pratiques bancaires mafieuses.  Invesco est coté au Nasdac. Ses 5 principaux actionnaires sont Vanguard Group, Black Rock Fund, Wells Fargo, Morgan Stanley et Thornburg Investment.

Highclere International Investor, à hauteur de 2,9% en mai 2014. C’est une société financière Anglaise.

En conclusion.

Royal Wessanen, depuis une quinzaine d’années, joue au monopoly avec des sociétés alimentaires bios et non bios. Aujourd’hui, contrairement à son principal concurrent, Hain Celestial, la majorité de ses produits sont bios – à savoir 68% [2].

Royal Wessanen est sous le supervision prochaine de Patrick Mispolet qui sera proposé, en avril 2016, comme le nouveau directeur de son conseil de supervision. Patrick Mispolet est l’ancien directeur, pour la France, de la société Orangina Schweppes. Ce sera donc le second transfuge d’Orangina à présider aux destinées de cette multinationale qui se veut le leader de la bio Européenne.

L’actionnariat de Royal Wessanen est à 80% institutionnel. Son actionnaire principal est Delta Partners, avec près de 30%. 

Acheter les produits Bjorg, Bonneterre, Evernat, Whole Earth, Zonnatura, Kallo, Clipper, De Rit, Allos, Tartex, Alter Eco, Isola Bio, le Sillon… c’est ainsi participer à la prospérité de nombreuses sociétés financières – dont certaines sont confortablement installées dans les meilleurs paradis fiscaux du monde. 

Xochi. Le 22 décembre 2015.


C'est grâce à notre propre réseau de producteurs et avec la participation active des adhérents, parrains et marraines, que nous maintenons une collection planétaire unique de plus de 2200 variétés, à savoir plus de 650 variétés de tomates, près de 200 variétés de piments, 150 variétés de courges...