ID, L’info durable le 09/05/2021

“Autrefois libres d’utilisation et de circulation, les semences servant aux agriculteurs sont aujourd’hui, d’après certains tenants d’un modèle alternatif, propriétés d’une agro-industrie soucieuse de pouvoir contrôler étroitement sa production. Certains acteurs associatifs se battent pour un système plus souple, et, selon eux, plus juste.

France 3, Bretagne le 03/07/2020

“Les semences paysannes enfin autorisées à la vente” “Bonne nouvelle pour la biodiversité : la vente des semences reproductibles est enfin autorisée par la loi fran çaise, mais aux jardiniers amateurs seulement. Une victoire, quant on sait que 90 % […]

Libération le 2/07/20

«Pour la première fois, on est en pleine légalité lorsqu’on vend des semences paysannes» Depuis le 11 juin, les semences paysannes peuvent être vendues à des jardiniers amateurs, alors que la pratique était jusqu’ici interdite. Une autorisation dont se réjouit […]

Le Journal Toulousain du 14/09/2017

Commercialiser des semences libres et reproductibles, c’est le combat mené par Kokopelli depuis deux décennies. Rencontre avec Ananda Guillet, son directeur, à l’occasion de la Semaine des semences paysannes qui se tient du 16 au 24 septembre. Pour lire la […]

ConsoGlobe du 14/08/2017

Si vous faites du jardinage ou du maraîchage biologique ou biodynamique, vous êtes certainement déjà au courant des difficultés à commercialiser les semences des variétés dites « anciennes » ou « paysannes ». Les semences paysannes sont issues du travail de sélection des paysans avant […]

CitizenPost du 15/05/2017

Dans notre pays, il existe une association pour laquelle la vie, la diversité et le respect de la nature ont du sens. En ayant une démarche située à des années-lumière de celle des grands semenciers, Kokopelli se démarque en de […]

La Feuille Mai-Juin 2017

Qui contrôle les semences ? Quelles conséquences sur l’agriculture conventionnelle et bio ? Ananda Guillet, directeur technique de Kokopelli, est l’invité du Centre de Ressource mercredi 31 mai pour en parler. Pour lire l’intégralité de l’interview, cliquer sur le document […]