Matières organiques (BRF et Charbons)

12. Décembre au jardin

Les jours les plus courts de l’année se terminent et nous attendons avec la plus grande impatience la transition apportée par le solstice d’hiver, le 21 décembre.  

Nos potagers se couvrent de mille éclats scintillants et nous convient à la rétrospection pour aller au-devant du printemps prochain. 

Comment entretenir son potager au mois de décembre ?

À l’aube de l’hiver, protéger le jardin potager devient indispensable. Abritez les plantes fragiles — comme les laitues, les chicorées, les choux, les légumes-racines — avant les premières gelées si cela n’a pas été fait en novembre. Buttez les poireaux et les fèves pour les préserver du froid et ajoutez un paillis autour des pieds si les températures se rapprochent du zéro.

Continuez d’aérer les tunnels, les serres et de soulever les cloches lors des journées sèches et ensoleillées pour évacuer l’humidité et limiter les risques de développement des maladies. Prenez également un temps pour laver les vitres des abris ou des vérandas, les cultures accueillies dans ces lieux profiteront ainsi pleinement du moindre rayon lumineux.  

Les légumes mis en conservation dans les caves, les silos ou les jauges depuis le mois d’octobre peuvent s’abîmer au fil du temps. Surveillez-les et retirez ceux avec des marques de moisissures pour éviter qu’ils ne contaminent les autres.  

Finissez de nettoyer le jardin et les outils : ramassez les feuilles mortes pour les utiliser en paillis ou en compost, enlevez les derniers supports provisoires du potager (tuteurs, filets, système d’arrosage, etc.), rangez les pots, les godets, etc. 

En décembre, poursuivez la préparation de la terre pour la prochaine saison. Amendez le sol avec des mélanges de feuilles mortes, de fumier et même de compost partiellement décomposé. Ces matières azotées et carbonées se dégraderont tranquillement jusqu’au printemps et favoriseront ainsi le développement humique. Pensez également aux cendres de cheminées, elles enrichissent le sol en potasse.

Automne, Clément Lemailloux, Ferme de Kokopelli, Jardinage, Récoltes

Que semer au mois de décembre ?

Durant l’hiver, peu de plantes peuvent s’inviter dans les terres froides ou gelées des jardins et la possibilité de semis ou de repiquage devient naturellement limitée. 

Seuls les potagers des régions aux climats très doux pourront accueillir, sous abri, des semences de quelques légumes-feuilles tels que le persil et le cerfeuil. Cependant, il est bien souvent préférable d’attendre les premiers beaux jours du printemps pour commencer les semis de l’année. Trop précoces, ils ont tendance à végéter et à donner de moins bons résultats que ceux effectués dans les conditions idéales de températures et d’humidité.  

Semis Décembre

Que récolter au mois de décembre ?

En décembre, bien que le potager s’éclaircisse considérablement, il offre encore une grande diversité de légumes-feuilles semés en automne : de la mâche, des laitues, des épinards, des poireaux, des blettes, des chicorées et des choux (fleurs, de Milan, de Bruxelles).

Les légumes-racines, laissés en hivernage en pleine terre, comme les navets, les carottes, les radis, les panais, etc. se récoltent au fur et à mesure des besoins et des envies.

Laitue à Couper Merlot
Laitue à Couper Merlot
Recolte de poireaux Bleu de Solaize
Recolte de poireaux Bleu de Solaize

Décembre : le mois de la rétrospective

Profitez de ce dernier mois de l’année, plus calme, pour prendre le temps de faire un bilan de la saison passée au jardin potager : les réussites, les échecs, les observations, etc. Cette précieuse rétrospective contribue à enrichir, d’année en année, l’expérience de jardinage et guide vers l’accomplissement des objectifs attendus.  

Commencez à réfléchir au futur printemps et établissez un plan de culture en tenant compte de votre analyse et de vos apprentissages des années précédentes. C’est également le bon moment pour trier ses graines, compostez celles trop âgées, listez les variétés à renouveler en fonction des récoltes et des résultats de l’année, et anticipez vos commandes de semences.

Décembre, le moment pour trier, renouveler ses sachets
Décembre, le moment pour trier, renouveler ses sachets
Rétrospective sur la saison passée et planification de la prochaine saison
Rétrospective sur la saison passée et planification de la prochaine saison

Préparation du compost

À l’état naturel, le cycle de la matière opère en permanence sous nos yeux et la vie se renouvelle continuellement. Au sein de cet équilibre, toutes les substances organiques tombées à terre : feuilles, fruits, bois, déjections animales, etc. apportent de la nourriture aux décomposeurs. Ces milliers d’êtres vivants — lombrics, champignons, bactéries, etc. — recyclent ces déchets en substrat végétal, l’Humus, clé de la fertilité des sols. 

Pour se développer et croître harmonieusement, les cultures du jardin potager prélèvent des éléments nutritifs dans la terre. Elle s’appauvrit alors et l’équilibre se rompt. Reproduisez le cycle naturel de la matière pour lui restituer ces éléments et la maintenir riche et vivante durablement. 

Rassemblez les feuilles mortes, les brindilles, les derniers déchets végétaux du jardin, etc., et mettez-les en tas ou dans un silo à compost pour obtenir un bon terreau au printemps suivant. Évitez d’incorporer des débris de houx, de rhododendron ou de conifère et favorisez ceux de chêne et de hêtre. Ajoutez à votre amoncellement ou votre composteur, de temps en temps, des matières azotées comme des tontes fraîches et alimentez-le avec tous les déchets organiques du quotidien (épluchures, coquilles d’œufs, etc.).

Matières organiques (BRF et Charbons)
Matières organiques (BRF et Charbons)
Les lombrics, intestins du sol
Les lombrics, les intestins du sol

La cueillette sauvage en décembre

À partir de décembre, et jusqu’au mois de février, vous pourrez récolter les racines de la grande consoude. Bien connue pour ses actions bénéfiques aux sols, cette plante est également une fabuleuse médicinale. La consoude, comme son nom l’indique, consolide, elle répare et régénère les tissus. Profitez de ses vertus, tout au long de l’année, en confectionnant un baume* avec ses racines. Elles se cueillent idéalement les jours “racine”, en lune descendante, soit du 16 au 19 décembre cette année.

* Pour élaborer cet onguent, nettoyer 50 g de racines à l’eau puis bien les sécher. Les râper, les placer dans un récipient en verre avec 250 g d’huile d’olive biologique, puis laisser macérer au bain-marie à feu très doux (la préparation ne doit pas dépasser 70 °C) pendant 12 h, à couvert. Filtrer l’huile à l’aide d’une gaze de coton ou d’un filtre à café, bien presser, incorporer 50 g de cire d’abeille et remettre à chauffer pour faire fondre la cire. Il est possible d’ajouter 5 gouttes d’huile essentielle de lavande vraie ou d’extrait de pépin de pamplemousse pour le préserver plus longtemps. Verser dans des petits pots en verre, préalablement stérilisés et bien séchés, puis fermer. Ils se conservent ainsi plusieurs mois à l’abri de la lumière.

Consoude Officinale
Consoude Officinale

Pour Conclure

Au mois de décembre, les travaux au potager s’amoindrissent et les jardiniers attacheront toute leur attention au soin et à la protection de leur jardin, de leur sol, de leurs récoltes, etc. C’est également le moment propice pour analyser votre saison de jardinage passée. Chaque jardin est unique et l’observation constante permet de mieux comprendre son fonctionnement. Observez, essayez, analysez, apprenez pour vous nourrir pleinement de vos expériences !