Choux rutabagas

Classification botanique

Brassica napus se divise en trois sous-espèces:

* Brassica napus var. napobrassica incluant le rutabaga, le chou-navet.

*  Brassica napus var. napus incluant le colza annuel, la navette.

* Brassica napus var. pabularis incluant le chou-frisé Sibérien.


 Pollinisation

L’espèce Brassica napus est principalement auto-féconde. Cependant, elle est également  pollinisée par les insectes et par le vent. Les grandes fleurs sont de couleur jaune clair.

On considère généralement que le colza est pollinisé à 10 % par les insectes et le vent et que le rutabaga et le chou frisé Sibérien sont pollinisés à 30% par les insectes et le vent.

rutabaga joan
Rutabaga "Joan"

Il est ainsi conseillé d’isoler les variétés de cette espèce d’un minimum d’1 kilomètre et jusqu’à 1 km 500  en fonction de l’environnement. Cela veut dire, par exemple, que toute variété de chou frisé Sibérien doit être isolée d’une autre variété de chou frisé Sibérien mais aussi de toute autre variété de colza , de rutabaga et de navette.

On peut isoler différentes variétés dans le temps. Par exemple, on peut veiller à semer un colza de sorte qu’il ne fleurisse pas en même temps que le chou frisé Sibérien qui aura passé l’hiver en terre et qui va donc fleurir au printemps.

Il est possible également de cultiver les porte-graines de toutes ces variétés sous cages voilées de par le fait qu’elles sont autogames et qu’elles n’ont donc pas besoin des insectes pour produire de la semence. Il est conseillé de planter un minimum de 6 plantes porte-graines par variété, afin de garantir une bonne diversité génétique. Il reste cependant à déterminer la probabilité de transfert de pollen par le vent car dans ce cas un simple voile moustiquaire de suffit pas. Il faut alors acquérir du voile anti-pollen.

Il semble également que toute variété de Brassica napus s’hybride avec toute variété de Brassica juncea.


Production de semences

Le rutabaga est une plante bisannuelle qui va produire ses semences durant la seconde saison de culture. Le rutabaga résiste à la gelée et s’il est protégé par une bonne couverture végétale, il peut rester sans problèmes sous une couche de neige.

Dans les régions au climat excessivement froid ou aux sols lourds, humides et fortement gelés durant une période de l’hiver, il est conseillé de retirer les racines de terre à l’automne, de les sélectionner, de les hiverner et de les replanter au printemps.

Le rutabaga peut rester de 2 à 4 mois dans du sable humide, à quelques degrés au-dessus de 0 °C et à 90-95 % d’humidité relative.

Les siliques de Brassica napus sont grosses, de longueur moyenne, à bec lisse, conique et portées à angle droit sur l’axe principal. Elles sont très déhiscentes et la plante entière peut être récoltée avant la maturité complète des semences afin de continuer à sécher dans un endroit sec et ventilé. Il faut également surveiller les oiseaux qui adorent les semences de Brassicaceae.Les semences de cette espèce ont une durée germinative moyenne de 5 ans. Elles peuvent, cependant, conserver une faculté germinative jusqu’à 10 années.